Les fantômes de l’opéra!

A partir de la troisième année de médecine, après m’être retiré dans un cloaque pendant un an et avoir rattrapé ma jeunesse l’année suivante, je vagabondais de service en service à l’initiative de l’équipe dirigeante, comme tous mes camarades. Je ne trouvais pas vraiment ma place dans cette organisation. Inconnus nous étions, inconnus nous sommes restés jusqu’à la libération. Sorte de force de l’ombre, nous travaillions de nos petites mains frêles pour produire à bas coûts des services dont la qualité échappait la plus part du temps au contrôle. Le marché était inondé d’imperfections.

La logique budgétaire et ses ratés, nous en étions les porte-drapeaux à notre insu!

Déçu que je suis par le feu de paille qui a suivi le résultat de l’enquête mené par un syndicat d’interne sur les repos de gardes, je publie ce billet d’humeur….Les préavis de grève, avant tout contre le plafonnement des honoraires en secteur 2, ont été nombreux dans les villes françaises soutenus par ce même syndicat. En attendant, les internes des hôpitaux ont signé leur participation à cette grève pendant leur repos de garde, encore bafoué.

J’espère que ce combat ne passera pas à la trappe. Ceci pour les internes hospitaliers (hors médecine générale) que je côtoies, leur respect, leur entourage, leurs patients et tous les autres.

Un interne trop frustré devient un médecin égocentré!

Humainement traité, humainement orienté!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s