Pourquoi tant de haine!

— J’ai pris le bidon d’essence…je me suis assis au sol…je l’ai ouvert… je l’ai vidé sur moi…j’ai pris le briquet…j’arrivais pas à le faire marcher….je fume pas…l’essence sur mes doigts a fait glisser mon pouce. J’y suis pas arrivé…j’ai pas réussi à faire d’étincelles…me dit-il en s’effondrant en larmes devant moi.

Je suis sans voix. La bouche ouverte, j’ai pas de mots. Je reste silencieux. Le ciel s’est assombri sous l’éclipse soudaine. L’atmosphère est devenue lourde, pesante à l’image de son récit. Il reprend en se redressant difficilement:

— Les gars m’ont vu…Ils se sont jetés sur moi…

Il me raconte cette descente aux enfers. Et quel enfer!…

C’est un salarié investi au travail qui gère une équipe de quelques personnes. Il est cadre. Il connait le boulot de ses hommes. Il y est passé. Il était parmi eux, avant de monter. Il a le souci de ses gars. Il leur demande un travail de qualité en se préoccupant de leur sécurité. Il est de la même souche, il est de la même terre, il est du même rang qu’eux. Jamais il ne leur confiera une mission si celle-ci lui semble exposer l’un d’eux, à un risque injustifié. Hors, sa hiérarchie, le management d’école tel un pressoir zélé, lui indiquent de…le somment de…le menacent de…le contraignent à….

Lui, est intègre…lui, est droit…lui, connait le terrain…lui, connait les risques… lui, a le souci de l’autre. Mais qu’importe!..Ils n’en font rien! Il devient progressivement, le réceptacle de leurs colères. Il est coincé entre la fidélité à ses troupes et le respect de l’autorité. Je vous l’ai dit, il est homme de parole, il est honnête homme. Il ne peut croire que d’autres gens existent qui soient dénués de tout scrupule envers l’autre. Alors, il essaye de leur rendre la raison, de leur faire recouvrer la vue, ne pouvant imaginer leur profond dessein. Mais eux continuent…sciemment, dans la même fissure. Ils ont compris, ils ne le lâcheront pas. Ils tiennent leur tête de turc, leur jouet d’adulte. Lui, ne comprend pas l’acharnement psychologique dont il est la victime.

A la maison, le soir, sa femme ne le reconnaît plus. Il perd le goût des choses. Il n’arrive plus à faire face à cette souffrance, du moins au fond de lui. Il fait partie de ces personnes qui ne montrent rien. Il n’est pas du genre à se confier. Parce que ça a toujours été comme ça. C’était ainsi dans sa famille. Elle, s’inquiète du regard, l’interroge par les mots. Mais ses maux, il les gardent comme une honte qu’on dissimule. Le temps ne fait rien à l’affaire…

Je m’interroge sur ce monde du travail. D’autant que les témoignages s’additionnent en consultation. La souffrance psychologique est fréquente et fréquemment amène les actifs à la table des confidences. Souvent, ce sont des bosseurs, pleins de bonne volonté, qui viennent pour « un remontant ». En les interrogeant sur leur travail, sur le pourquoi de cette demande, ils se livrent. Certes difficilement, avec retenue, mais ils en parlent.

Pourvu qu’on leur laisse la parole!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pourquoi tant de haine! »

  1. Ping : Pourquoi tant de haine! | Jeunes Médecins et Médecine Générale | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s