L’enfant au vélo

Le vélo l’a porté par-delà les chemins

Le vélo l’a conduit au fil de ses pensées

Le vélo l’a poussé hors de son trou malsain

Le vélo l’a soufflé le vent de liberté

Il a pu voir le port, les quais et ses épaves

Il a pu respirer ce putain d’air iodé

Il a pu se rêver capitaine d’étrave

Il a pu s’inventer des trésors bien gardés

Il savait réparer la chambre à air crevé

Il se cassait en pente et gagnait en vitesse

Il changeait de pignon pour gravir la montée

Il oubliait son eau, pas le vin à la messe

Un jour fut le dernier aux portes son quartier

Le vélo s’est brisé dans un fracas macabre

Au flanc d’une grosse auto l’enfant a abdiqué

Puis il s’est envolé bien plus haut que les arbres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s